Guillaume Tremblay va poursuivre son travail comme président de la CSN Côte-Nord

Le 10e congrès du Conseil central CSN Côte-Nord a réuni une soixantaine de délégués à l’hôtel Sept-Îles du 7 au 9 juin, sur le thème «Des voies et des voix, engagées».

Le président Guillaume Tremblay a vu son mandat renouvelé à la fin du 10e congrès de la CSN Côte-Nord. Il s’est montré très enthousiaste pour l’avenir de l’action syndicale, au terme de trois jours de conférences, présentations et échanges avec une soixantaine de délégués à Sept-Îles.

«Nous avons eu des débats approfondis sur plusieurs sujets d’actualité. Nous avons pu préciser nos orientations pour maintenir notre travail acharné pour défendre les travailleurs», résume Guillaume Tremblay.

Le congrès a connu ses moments politiques, entre autres lors de l’allocution du vice-président de la confédération David Bergeron-Cyr, qui a qualifié la nouvelle loi 27 de la CAQ, de loi anti-travailleurs. Présent à Sept-Îles, l’environnementaliste Louis-Gilles Francoeur a présenté les conclusions de son livre sur le désengagement de l’État québécois en matière de protection des écosystèmes. L’ancienne députée Françoise David a parlé de la place des femmes en politique.

Les délégués de la Côte-Nord ont bien sûr fait le point sur les négociations du secteur public qui se feront de façon regroupée avec d’autres centrales pour la prochaine ronde.

Guillaume Tremblay, réélu président de la CSN Côte-Nord

«Nous resterons mobilisés pour la défense des intérêts de nos membres. Que ceux qui veulent s’attaquer à nos droits ou remettre en cause nos programmes sociaux et nos services publics se le tiennent pour dit, ils devront composer avec l’opposition du conseil central et de ses syndicats», a conclu Guillaume Tremblay.