Hausse des salaires de 18,5% pour les syndiqués de l’Hôtel Sept-Îles

Le recrutement de personnel devrait être plus facile à l'Hôtel Sept-Îles, grâce au nouveau contrat avec le syndicat des Métallos. (Photo Facebook)

Les syndiqués Métallos de l’Hôtel Sept-Îles ont ratifié au cours des derniers jours une convention collective de trois ans qui prévoit des hausses salariales de 18,5% sur trois ans, dont 8,5 % la première année. Elle prévoit plusieurs autres bonifications.

Plusieurs autres primes sont haussées. L’employeur versera une contribution de 2500 $ au REER du Fonds de solidarité FTQ si un syndiqué y participe également.

Parmi les meilleures au Québec

Les périodes de vacances, prises à l’extérieur de la saison haute entre novembre et mars, seront rémunérées avec un boni de 25 %.

« Nous sommes très heureux de ce nouveau contrat. Cela place les conditions dans notre hôtel parmi les meilleures au Québec », fait valoir la vice-présidente de l’unité syndicale de la section locale 7065, Martine Barriault.

Le service de buanderie sera dorénavant équipé d’un système de climatisation fonctionnel. Une formation de secouriste sera offerte aux employés pour qu’il y ait des premiers répondants en santé lors de chaque quart de travail.

Plus de congés

Trois congés payés par année ont été ajoutés, pour un total de 12, soit la Journée de la vérité et de la réconciliation le 30 septembre, la veille du Jour de l’an ainsi que la journée de l’anniversaire de l’employé. Lorsqu’un syndiqué travaille un jour férié, le congé férié sera payé et le taux horaire sera majoré de 50 %.

Le coordonnateur régional des Métallos à Sept-Îles, Stéphane Néron félicite les membres du comité de négociation. « Cela devrait aider à recruter des travailleuses et à préserver la stabilité de l’équipe », souligne-t-il.