Hydro-Québec et le Conseil des Innus d’Ekuanitshit signent une 2e entente pour le complexe de la Romaine

Hydro-Québec a inauguré ce jeudi 12 octobre le complexe de la rivière Romaine au nord d'Ekuanitshit et Havre-Saint-Pierre. (photo Hydro-Québec)

Le Fonds Nashkuaikan d’une valeur de 57,6 millions de dollars sur 50 ans vise à remédier aux préoccupations d’Ekuanitshit à l’égard de modifications apportées au projet du complexe de la Romaine. Hydro-Québec et le Conseil des Innus d’Ekuanitshit ont signé ainsi cette semaine une deuxième entente qui bonifie celle de 2009. 

La nouvelle entente prévoit notamment le financement d’initiatives communautaires structurantes. Elle comporte aussi des mesures visant la négociation et l’attribution de contrats de gré à gré à des entreprises d’Ekuanitshit comme Innu-koptères ou Côte-Nord Sanitation basée à Sept-Îles.

Le Fonds Nashkuaikan prévoit des activités de sensibilisation à la culture innue pour les travailleurs d’Hydro-Québec et ouvre la voie à l’amorce de discussions relatives à une collaboration entre Hydro-Québec et Ekuanitshit pour l’élaboration d’un projet pilote de bâtiments écoénergétiques dans la communauté.

La PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, se dit très heureuse de consolider les liens avec la communauté. «Cette entente renforce également notre reconnaissance à titre de partenaire et montre l’importance du dialogue en continu avec nos hôtes et collaborateurs autochtones», déclare-t-elle.

Le chef d’Ekuanitshit, Jean-Charles Piétacho, estime qu’il a su saisir, par ces ententes, des opportunités bien réelles qui serviront les générations futures.

Pour le ministre québécois de l’Énergie responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, la signature est une bonne nouvelle à plusieurs égards. «Il y aura des projets structurants dans la communauté, les entreprises d’Ekuanitshit pourront obtenir des contrats d’Hydro-Québec et les travailleurs de la communauté auront accès à des emplois», résume-t-il.