Il devient urgent d’engager… des spécialistes de l’urgence!

Une ambulance hors-service en raison de la pénurie de main-d’œuvre, c’est malheureusement une problématique qui est devenue courante au Québec. Pas plus tard qu’hier soir (mardi), l’ambulance de Port-Cartier n’était pas en service, car l’employé a attrapé la COVID-19.

Une des deux ambulances basées à Sept-Îles s’occupait donc de couvrir Port-Cartier. Le personnel manque cruellement, et ce, partout au Québec. Un membre de la direction de Paraxion, le plus grand regroupement de services préhospitaliers en région au Québec, a confié à Arsenal Média que si quelqu’un dépose son CV demain matin, il se fera « sauter dessus » et engagé sur-le-champ, si ses qualifications sont reconnues et qu’il ou elle convient pour le poste bien entendu.

Paraxion, qui gère les ambulances dans la région de la Côte-Nord, collabore avec le Cégep de Baie-Comeau pour faciliter l’intégration des finissants du DEC Soins préhospitaliers d’urgence au sein de la profession le plus vite possible, la prochaine cohorte de finissants et finissantes sera prête dans un an.

La direction de Paraxion confirme qu’il est plus qu’urgent de trouver des solutions pour régler ce problème. La pénurie de main-d’œuvre est une problématique d’envergure, mais quand cela touche les services de premiers soins, c’est une urgence d’avoir des professionnels qui interviennent dans…l’urgence!