«Il faut écouter les scientifiques pour faire face à la crise climatique comme pour la COVID»

Le militant écologiste Jacques Gélineau accompagnait des représentants de la Table des groupes populaires pour adresser un message au gouvernement.

La Table des groupes populaires de la Côte-Nord a déposé hier devant le 106 rue Napoléon à Sept-Îles, une demande dans le cadre de la Journée d’action pour la justice sociale et climatique pour le ministre responsable de la région. Elle propose au gouvernement d’accorder autant de valeur au savoir scientifique concernant la crise environnementale qu’à celui entourant la crise sanitaire causée par la COVID.

Le président Michel Savard est préoccupé par le réchauffement de la planète et les impacts sur les familles. La Table des groupes populaires de la Côte-Nord demande l’application des mesures proposées par la communauté scientifique comme l’abandon des combustibles fossiles et la reforestation.

Le président Michel Savard croit que les personnes plus vulnérables seront les plus impactées par les inondations, l’érosion des berges et les feux de forêt plus fréquents engendrés par le réchauffement.

Entrevue avec Michel Savard et Jacques Gélineau

La société québécoise doit faire maintenant des choix basés sur la science, plutôt que le profit des entreprises, selon la Table des groupes populaires qui critique par la même occasion le plan vert économique déposé aujourd’hui par le gouvernement du Québec.