Il n’a pas fait assez froid pour ouvrir la Route blanche aux motoneigistes en Basse-Côte-Nord

(Crédit photo:Facebook Route blanche)

La Route blanche sous la responsabilité du ministère québécois des Transports est encore fermée en Basse-Côte-Nord. Pas un seul tronçon ne respecte les normes de sécurité. Il ne manque pas de neige, mais du froid pour geler l’eau salée!

La porte-parole de la Direction régionale Caroline Rondeau rappelle qu’il faut une épaisseur de 10 pouces de glace solide, en plus d’une bonne quantité de neige sur un vaste territoire pour une ouverture officielle. «La route blanche traverse plusieurs bras de mer d’eau salée. Il faut du temps plus froid!»

Extrait: Caroline Rondeau, agente de communication Direction Côte-Nord de Transport Québec

Pourtant, plusieurs tronçons circulent assez bien depuis quelques semaines déjà entre Tadoussac et Kégaska, particulièrement de Port-Cartier à Sept-Îles. Le sentier de motoneige TransQuébec dans ces secteurs est entretenu par les clubs de motoneigistes, souvent avec des effectifs bénévoles.

En Basse-Côte-Nord, le ministère des Transports finance l’entretien et l’inspection de la Route blanche puisqu’il n’y a pas de lien routier. Quelques tronçons ont ouvert début janvier l’an dernier, mais la Route blanche de plus de 400 km a été accessible au complet de Kegaska à Blanc-Sablon à partir du 15 février.

Lire aussi : Après-tempête: Transports Québec va accélérer sa démarche pour un détour de 11 km de la route 138 à Pointe-aux-Anglais