Industrie du fer : Les négociations s’ouvrent dans un contexte favorable aux travailleurs

Le fer qui transite par Sept-Îles et Port-Cartier se vend 263,10$ US la tonne un autre record

Trois négociations s’amorcent actuellement dans l’industrie du fer de la Côte-Nord. Le syndicat des Métallos négocie depuis quelques jours le renouvellement des conventions collectives à la SFP Pointe-Noire à Sept-Îles et de Champion Iron à Fermont. Les discussions débuteront en décembre avec ArcelorMittal pour les travailleurs de Port-Cartier et du Nord.

« Les syndiqués négocieront leur part du gâteau, alors que le prix du fer sur les marchés mondiaux favorise de bons profits chez les minières », assure le coordonnateur des Métallos de la Côte-Nord Nicolas Lapierre. « Les compagnies minières sont conscientes des enjeux », ajoute-t-il.

Nicolas Lapierre coordonnateur Métallos

Selon lui, le bilan en santé et sécurité au travail dans l’industrie minière demeure bon, malgré la pandémie et la poursuite des opérations minières, du transport ferroviaire et du transbordement portuaire sur la Côte-Nord est possible grâce à une bonne collaboration des travailleurs et des entreprises.

Entrevue avec Nicolas Lapierre, coordonnateur syndicat Métallos de la Côte-Nord