ITUM dénonce l’acharnement de ses détracteurs après l’élection du 18 juin

Le conseil Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam (ITUM) défend la légitimité de l'élection de juin 2022.

Le conseil des Innus d’Uashat mak Mani-utenam qualifie de sensationnaliste la sortie de presse de Steve Trudel, Normand Pilot et le comité des droits des Premiers peuples, «une organisation sans statut juridique», après l’élection du 18 juin 2022. ITUM réfute les allégations de fraude du groupe et dénonce son acharnement.

Dans une série de documents envoyés aux médias en août, le comité national des droits des Premiers peuples présidé par le candidat défait pour un poste de conseiller Normand Pilot allègue que les élections de juin dernier, comme celles de 2019 tant à Uashat mak Mani-utenam qu’à Matimekush-Lac-John, ont été marquées par des fraudes électorales. Des démarches devant les tribunaux et auprès de la Sûreté du Québec ont été effectuées.

ITUM affirme dans un communiqué de presse que les allégations sont fausses, engorgent le système de justice et contribuent à la division dans les communautés. ITUM juge sans fondement le recours devant la Cour fédérale déposé par Normand Pilot après l’élection.