ITUM et l’Université Laval signent une entente historique

Le chef Mike Mckenzie, la directrice du secteur Éducation et le vice-recteur de l'Université Laval Robert Beauregard

«C’est un grand jour pour le secteur Éducation de la communauté d’Uashat mak Mani-utenam», a déclaré la directrice Vicky Lelièvre lors d’un point de presse historique du conseil des Innus et de l’Université Laval. «L’école innue doit former les Innus. L’entente cadre nous fournira les outils pour développer notre main-d’œuvre.»

L’entente de 5 ans renouvelable signée ce mercredi 4 mai entre le chef Mike Mckenzie et le vice-recteur Robert Beauregard à la Salle Naneu d’Uashat s’inscrit dans la volonté d’une autodétermination des Innus en éducation. La communauté dispose de quatre écoles, dont le Centre régional d’éducation des adultes qui sera grandement mis à contribution.

«Nous pouvons être fiers de cette entente, qui ouvre un nouveau chantier en éducation. Elle permettra du soutien et de l’accompagnement. La prise en charge de l’éducation demeure une priorité pour Uashat mak Mani-Utenam», se réjouit le chef Mike Mckenzie.

Extrait conférence de presse ITUM et Université Laval : Mike Mckenzie, chef et Robert Beauregard, vice-recteur aux Études et aux Affaires étudiantes `l’Université Laval

La Sénatrice Michèle Audette a participé à l’annonce en direct, mais à distance en raison de son confinement. Elle a rappelé que plusieurs personnes de la région dont la directrice du secteur Éducation à ITUM Vicky Lelièvre, ont travaillé fort pour en arriver à une entente qui permettra à l’Université d’accompagner le conseil de bande en éducation.

«La démarche va nous permettre de nous dire les vraies choses, mais aussi de rêver d’avenir. Je suis fière de voir une belle équipe à l’Université, en action pour les premiers peuples», déclare la Sénatrice aussi conseillère principale en matière de réconciliation et d’éducation autochtone à l’Université Laval. «L’Université Laval s’est engagée à mettre en place des actions pour répondre aux besoins des communautés en collaborant avec ITUM. Nous pourrons mieux connaître les réalités socioculturelles, historiques, et contemporaines des Autochtones. On veut accompagner l’aspiration à l’autodétermination des Premiers Peuples», précise Robert Beauregard, vice-recteur aux études et aux affaires étudiantes de l’Université Laval.