ITUM et Makusham devant le CRTC pour un quota de musique autochtone

La directrice de Makusham Musique, Nelly Jourdain, le directeur des relations publiques et co-propriétaire de Makusham Musique et membre du groupe de musique Maten Mathieu McKenzie, et l'avocate pour ITUM, Mathieu McKenzie. (Photo courtoisie)

Makusham Musique et Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) ont réclamé au CRTC un quota de 5% de musique autochtone dans les radios commerciales

C’était au tour, ce lundi, aux représentants de la communauté innue d’être entendus devant le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans le cadre des audiences publiques qui sont en cours.

Ils ont réitéré leur demande concernant la musique autochtone, soit d’imposer aux radios commerciales du pays un quota minimal de 5% de musique autochtone.

Ce dossier est porté depuis plusieurs mois par ITUM et Makusham Musique qui avaient notamment déposé en ce sens un mémoire au printemps.

Makusham Musique et ITUM ont aussi recommandé aux commissaires, la création d’un fonds de musique autochtone indépendant consacré aux artistes et aux entreprises autochtones de l’industrie musicale.

Rappelons que la semaine dernière, l’association des radios régionales francophones qui était également entendue avait demandé au CRTC d’en faire davantage pour supporter les radios locales et la production de nouvelles.

Lire aussi – Les radios régionales réclament au CRTC un Fonds pour soutenir les nouvelles locales