ITUM poursuit Hydro-Québec pour non-respect de l’entente qui a suivi une barricade

Le chef Mike McKenzie et son conseil (Crédit photo: Julie Malek)

Le conseil de bande de Uashat mak Maliotenam poursuit Hydro-Québec pour 9,1M$ en dommage et intérêt pour non-respect de l’entente de 2014, signée à la suite d’une barricade sur la Route 138 à Sept-Îles.

Les Innus s’opposaient à l’époque au passage sur le Nitassinan de la ligne de transport de l’électricité produite à la rivière Romaine. Le chef Mike McKenzie prétend d’Hydro-Québec a fait déraillé l’entente avec sa communauté.

Mike McKenzie, chef Uashat mak Maliotenam

Les négociations entre Hydro-Québec et les dirigeants de la communauté de Uashat mak Maliotenam traînent un long historique. L’entente de principe de 2014 a été soumise à un vote en référendum, dont les résultats serrés démontraient une division. Hydro-Québec a réclamé un meilleur consensus au sein de la population innue et il n’y a pas eu d’entente définitive. L’avocat Jean-François Bertrand représente le conseil de bande ITUM dans la poursuite contre la société d’État.