Jacques Gélineau fustige les conseils de bande

Le navigateur Jacques Gélineau (Photo Benjamin Ducornait - Macotenord.com)

L’écologiste Jacques Gélineau se questionne sur les leaders autochtones qui selon lui abandonnent la défense du Nitassinan pour leurs intérêts économiques. 

La démarche pour faire reconnaître la rivière Magpie comme personnalité juridique est inutile selon le navigateur. « Personne n’ira jamais faire un barrage sur la Magpie, c’est un faux-combat. »

Jacques Gélineau dénonce le comportement public du comité de protection de la Magpie qui a gagné le premier prix Droits et Libertés, hier à la COP15 :

Lire aussi – Le comité de protection de la Magpie gagne le premier prix Droits et Libertés à la COP15

« S’ils veulent avoir un vrai combat, qu’ils se tournent vers Mécatina », affirme Jacques Gélineau, qui explique que le danger est plutôt sur cette rivière. 

« Ils n’ont jamais été des acteurs environnementaux »

La protection de l’environnement n’est plus une priorité pour les conseils de bande qui sont devenus d’importants acteurs économiques, remarque M. Gélineau. 

Selon lui, il y a une forme d’hypocrisie dans les ententes qui sont signées entre les Conseils et les grandes compagnies minières alors qu’il y a une urgence climatique qui devrait être une priorité.

Entrevue complète avec Jacques Gélineau à propos de la COP15.