Krystle Rosalie Régis fière de mettre en valeur la culture innue dans la série « Chefs de bois »

Krystle Rosalie Régis est fière d’avoir pu montrer les valeurs autochtones lors de la série « Chefs de bois », l’Innu originaire de Maliotenam a su mettre en lumière la bienveillance de sa communauté envers la nature.

Participer à la saison 2 de la série lui aura aussi permis de participer à la réconciliation entre allochtones et autochtones, étant la seule personne issue des Premières Nations dans la série, elle voulait créer un pont entre tous les participants afin de leur faire découvrir la culture et les traditions de sa communauté. Elle explique qu’il était parfois difficile de toujours parler en français, car sa langue maternelle demeure l’innu.

Son expérience fut un moment unique : « Ça nous permet de respecter le gibier et tout ce qui pousse autour de nous, c’est naturel et c’est plus en connexion avec la nature, quand on est dehors, on sent les choses vraiment tel quel, nos sens se développent, je trouve ça merveilleux de cuisiner dehors. », a-t-elle dit lors d’une entrevue à la radio Plaisir 94,1.

Entrevue avec Krystle Rosalie Régis, participante de Maliotenam à la populaire série « Chefs de bois ».

Krystle Rosalie Régis a un projet d’écrire un livre de recette afin de mettre en valeur la cuisine traditionnelle innue. Elle aimerait proposer des recettes avec des produits du terroir de la région.