La baisse de la possibilité forestière compromet la relance à Baie-Comeau et Port-Cartier

La diminution de la possibilité forestière de 12% pour les essences résineuses arrive à un mauvais moment pour la relance des opérations chez Résolu à Baie-Comeau et Arbec à Port-Cartier. Le PDG du Conseil de l’industrie forestière du Québec, Jean-François Samray, se désole de voir disparaître la prévisibilité de la disponibilité de la matière première nécessaire aux investissements.

Au bureau du Forestier en chef, on précise qu’il s’agit de résultats préliminaires annoncés mercredi, avec des possibilités annuelles de récolte qui passeraient de 3,8 à 3,5 millions de mètres cubes de bois à partir du 1er avril 2023 pour une période de 5 ans.

Le PDG du conseil de l’industrie Jean-François Samray demande une rencontre avec le ministère Forêts, Faune et Parcs, ainsi que le Forestier en chef.

Entrevue avec Jean-François Samray, président et directeur général Conseil de l’industrie forestière du Québec

Le CIFQ demande au gouvernement de prévoir au Budget 2022-23 des investissements importants en plantation à la suite des ravages importants de la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Les arbres affectés doivent servir au démarrage de l’usine de biocarburant, selon le président du conseil.