La Coalition Québec meilleure mine s’inquiète de la présence de radionucléides dans un projet minier à Strange Lake et Sept-Îles

La Coalition Québec meilleure mine critique le projet minier de Torngat Metals d’exploitation d’un gisement de terres rares au nord de Schefferville et d’usine de séparation à Sept-Îles. Elle se désole du manque de transparence concernant la présence de radionucléides dans le gisement Strange Lake.

Elle considère inconcevable et irrespectueuse la proposition du promoteur d’abandonner ses résidus miniers radioactifs à Sept-Îles. Québec meilleur mine, le collectif Sept-Îles sans Uranium et MiningWatch Canada ont émis leurs commentaires lors de la consultation l’Agence d’évaluation d’impact du Canada concernant le projet.

Entreposage à Sept-Îles

Les trois groupes écologistes rappellent que la population de Sept-Îles s’est mobilisée il y a 15 ans contre un projet jugé radioactif. «Dans sa forme actuelle, plusieurs éléments restent à clarifier à travers le processus d’évaluation des impacts. Des renseignements et des études complémentaires sont nécessaires et devraient être exigés au promoteur afin d’informer le public adéquatement des impacts du projet minier» revendique la coalition.

Les trois organismes réclament des clarifications sur les précédés prévues pour l’extraction, les impacts du transport, le traitement et l’entreposage à Sept-Îles. Ils déplorent le manque de transparence concernant les chaînes d’approvisionnement, les dangers liés à l’exploitation d’un site minier en présence de pergélisol et les risques sur l’environnement, l’eau, les espèces en péril, menacées ou vulnérables.

Fondé en 2008, le collectif Sept-Îles Sans URanium (SISUR) a recueilli à l’époque 15 000 signatures pour bannir la présence d’uranium dans la ville. Les médecins ont joint la cause et le gouvernement du Québec a fermé la porte au développement de la filière uranifère.

De son côté, la Coalition pour que le Québec ait meilleure mine a été active dans plusieurs dossiers sur la Côte-Nord et lors de plusieurs audiences du BAPE, notamment concernant les résidus miniers et Mine Arnaud.