La Coalition Union 138 désespère devant le silence de la CAQ

Le silence du gouvernement de la CAQ concernant le désenclavement de la Côte-Nord désespère les élus régionaux membres de la Coalition Union 138. Le ministre des Transports refuse depuis plus d’un an de rencontrer les maires de la région.

Lors d’un point de presse ce lundi matin, les membres de la Coalition ont annoncé qu’ils passent à l’étape suivante, soit une mobilisation massive de la population pour le prolongement de la Route 138 jusqu’à Blanc-Sablon et pour lancer les études pour connaître les coûts de la construction d’un pont à Tadoussac.

Le maire de Sept-Îles Réjean Porlier a l’impression que le ministre François Bonnardel tente d’acheter du temps. Il rappelle que les deux dossiers sont liés. Le porte-parole de la Coalition Union 138 et président de la CSN Côte-Nord Guillaume Tremblay commence à douter des bonnes intentions du gouvernement de la CAQ.

Guillaume Tremblay, Coalition Union 138

Le porte-parole Guillaume Tremblay croit que la Coalition Union 138 doit obtenir des appuis à l’extérieur de la région en plus de mobiliser les gens de Côte-Nord.