La collaboration entre les nations Crie et Innue est renouvelée pour la chasse de 50 caribous

Quelques chefs et leaders de la Nation crie d’Eeyou Istchee et de la Nation innue ont signé entente de Compréhension commune sur Atiku à Chisasibi vendredi. (Photo Facebook)

Réunis à Chisasibi cette semaine, les leaders de la Nation Crie et de la Nation Innue ont renouvelé l’entente de Compréhension commune sur Atiku (caribou), pour une troisième année d’affilée. Elle permet aux Innus du Québec de chasser 50 caribous du troupeau de la Rivière aux Feuilles pour des fins de sécurité alimentaire sur le territoire traditionnel des Cris de Chisasibi.

L’entente vise une gestion durable en limitant la récolte à 50 caribous. Ils représentent pour les Innus une importance particulière. Ces caribous seont prioritairement destinés aux aînés, et contribueront au partage de connaissances avec les jeunes.

Valeurs d’entraide et de respect

« Un protocole politique de Nation à Nation pour renforcer nos relations reflète ce que nous avons toujours été, deux Nations souveraines sur nos territoires. Comme nos ancêtres l’ont toujours fait et nous l’ont enseigné, nous démontrons nos valeurs d’entraide, de partage et de respect et nous entendons l’affirmer par ce protocole historique », déclare le Chef des Innus de Uashat mak Mani-utenam Mike McKenzie.

Les deux Nations reconnaissent que la vulnérabilité des caribous pourrait être exacerbée par les effets néfastes sur leurs habitats résultant des incendies de forêt dévastateurs de 2023. Face à ces défis, des recommandations sont formulées pour atténuer l’impact sur les populations, en réduisant le nombre de caribous récoltés.

Défis changement climatique

« À la suite des incendies de forêt de 2023, notre communauté vit le deuil des pertes profondes. Reconnaissant le rôle vital du caribou pour la Nation Innue, nous nous engageons à maintenir notre relation basée sur la confiance et la coopération pour le rétablissement et le bien-être de la population de caribou. Avec empathie et unité, nous devons offrir aux caribous l’opportunité de se rétablir et de s’adapter, notamment face aux défis croissants liés au changement climatique. » a déclaré la Cheffe de la communauté crie de Chisasibi Daisy House.

« Cet accord, en tant que catalyseur pour le dialogue et la coopération, réaffirme notre engagement à promouvoir une relation résiliente et durable basée sur la compréhension mutuelle et des objectifs partagés », a conclu la Grande Cheffe de la Nation crie d’Eeyou Istchee Mandy Gull-Masty.