La Coop TREQ veut offrir des vols aller-retour Sept-Îles-Montréal pour 370$ en mai

La coopérative de transport aérien TREQ vise une entente pour l'utilisation d'appareils Bombardier Q400.

Les dirigeants de la coopérative de transport aérien régional TREQ ont complété à 75% le financement de 60M$ nécessaire au démarrage. La déléguée de la Côte-Nord Mirka Boudreau envisage le début des vols aller-retour Sept-Îles-Montréal pour environ 370$ en mai.

La PDG d’Int-Elle Corporation Mirka Boudreau louange la compétence de l’équipe de direction. La coopérative lancée en juillet négocie l’acquisition ou la location de quatre appareils de 78 places Q-400 de Bombardier.

La réussite dépend du taux d’occupation. Un bon service à bas prix incitera plus de gens à choisir l’avion plutôt que la voiture, calcule la femme d’affaires de Sept-Îles. Mirka Boudreau est convaincu que le marché de Sept-Îles va favoriser la rentabilité de TREQ.

Entrevue avec la déléguée de la Côte-Nord sur le conseil de fondation de la coop TREQ Mirka Boudreau

Pour Mirka Boudreau, pas question que la coopérative de transport régional n’écrase la concurrence avec des politiques tarifaires comme Air Canada dans le passé. TREQ proposera des tarifs fixes avec pour objectif de desservir les régions et non d’engranger des profits.