La corporation économique soutiendra ArcelorMittal pour une 2e usine à Port-Cartier

L'usine de bouletage de Port-Cartier fonctionne avec deux lignes de production. Une deuxième usine en ajouterait une troisième.

La relance du projet d’une deuxième usine de bouletage par ArcelorMittal, réjouit le commissaire industriel de Port-Cartier Bernard Gauthier. Le contexte est favorable dans les conditions de marché actuel, ce qui permet d’espérer un investissement d’un milliard de dollars.

ArcelorMittal a retenu les services d’un lobbyiste et disposera du soutien de Développement économique Port-Cartier. Annoncé en 2011 dans la foulée de la relance du Plan Nord, le projet a été remisé dès que le prix du fer a chuté. L’idée est demeurée active, selon le commissaire industriel. Bernard Gauthier constate avec sourire que la multinationale actualise un dossier qui a de l’avenir.

Bernard Gauthier, commissaire industriel Port-Cartier

Bernard Gauthier est convaincu que l’expansion d’ArcelorMittal à Port-Cartier peut se faire sans favoriser le fly-in/fly-out. La pénurie de main d’œuvre s’inscrit comme un défi surmontable, qui ne doit pas freiner les grands projets comme celui d’Arcelor, selon le commissaire industriel de Port-Cartier.

Entrevue avec Bernard Gauthier de Développement économique Pourt-Cartier