La Côte-Nord a pris du retard dans les vaccins réguliers

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord veut rattraper le retard pris à cause de la pandémie pour la vaccination régulière des jeunes enfants. La Côte-Nord n’atteint plus la cible de vaccination de 95%.

La Côte-Nord avait toujours eu des pourcentages de vaccination excellents mais la Covid-19 a changé la donne. Plus d’une dizaine de vaccins sont habituellement administrés aux enfants entre 6 mois et 4 ans. Ils permettent de protéger des maladies comme la rougeole, les oreillons ou encore la méningite. 

Le CISSS de la Côte-Nord veut relancer la vaccination contre ces maladies-là qui peuvent être dangereuses : « Une seule méningite chez un enfant sur la Côte-Nord c’est une méningite de trop compte-tenu des séquelles qu’il peut y avoir, neurologiques notamment », explique la Dre Claudette Viens, médecin conseil en maladie infectieuse au CISSS de la Côte-Nord. 

Le caractère très transmissible de ces maladies fait en sorte qu’il est important de se vacciner. 

Pour rattraper le retard, le CISSS de la Côte-Nord compte sur la promotion de ces vaccins cet automne : « on va faire des relances, proposer aux familles des plages horaires flexibles » ajoute la Dre Claudette Viens. 

Il est également prévu d’offrir la vaccination au niveau scolaire et à domicile pour les plus petits quand les familles ne peuvent pas se déplacer.