La Côte-Nord affiche la plus forte hausse des investissements prévus en région au Québec

New Millennium est associée à Tata Steel à Schefferville depuis 7 ans.

Le bulletin «Investissements privés et publics, Québec et ses régions», publié ce matin par l’Institut de la Statistique du Québec, place la Côte-Nord au premier rang avec une croissance prévue de 30,2%, loin devant Lanaudière (18,2%) et le Centre-du-Québec (17,9%).

La progression des investissements sur la Côte-Nord est due à une augmentation des dépenses dans les secteurs de l’extraction minière, de l’exploitation en carrière, de l’extraction de pétrole et de gaz et des services publics, précise le bulletin de l’ISQ.  En 2021, les dépenses des entreprises sous contrôle canadien augmenteraient de 125 % sur la Côte-Nord.

L’enquête conclut que les dépenses en immobilisations corporelles non résidentielles seront en hausse pour 2021 dans 16 des 17 régions du Québec. La répartition régionale qui place la Côte-Nord en tête se base sur les chiffres compilés par Statistique Canada le 26 février 2021.

Montréal (+ 15,8 %), Saguenay–Lac-Saint-Jean (+ 14,5 %), Nord-du-Québec (+ 14,2 %) et Abitibi-Témiscamingue (+ 10,3 %) affichent aussi de fortes hausses. Au Québec, les entreprises privées contrôlées majoritairement par des intérêts étrangers prévoient des dépenses en immobilisations de près de 4,3 G$ en 2021, une baisse de 6,8 % par rapport à 2020. Les dépenses prévues par les entreprises privées sous contrôle canadien sont de 17,4 G$, en hausse de 11,7 %.