La Côte-Nord connaîtra la plus forte baisse de population au Québec d’ici 2041

Espérons que la relance économique et belle performance du secteur minier renverseront la tendance

La mise à jour publiée ce matin du Bulletin sociodémographique du Québec n’annonce rien de bon pour la Côte-Nord. La population du Québec va augmenter à plus de 10 000 000 d’habitants, mais celle de la Côte-Nord va chuter avec 12 000 personnes en 20 ans.

La migration demeurera la principale cause du déclin de 13% projeté d’ici 2041 par l’Institut de la Statistique du Québec. Une accélération du vieillissement est prévue dans les trois régions de l’est du Québec.

Cinq régions compteront moins de citoyens en 2041 si la tendance se maintient. La Côte-Nord (- 13%) est suivie du Saguenay-Lac-Saint-Jean (- 6%), le Bas-Saint-Laurent (- 5%), la Gaspésie (- 4%) et l’Abitibi (- 1%). La nouvelle projection calcule la fécondité, la mortalité, le vieillissement et la migration.

L’ISQ admet qu’il est trop tôt pour mesurer l’effet de la pandémie à moyen et long terme sur la tendance démographique. La pandémie s’est fait sentir nettement sur la migration internationale, mais aussi sur la migration entre les régions. La migration interne pourrait être transformée de façon durable, selon l’ISQ.