La Côte-Nord participe aux 12 jours pour l’élimination de la violence envers les femmes

Des femmes ont marché pour la même cause au centre-ville de Sept-Îles en septembre.

Encore cette année, des militantes de Sept-Îles s’activent pour les 12 jours d’action pour l’élimination de la violence envers les femmes du 25 novembre au 6 décembre, date commémorative de la tuerie de l’École polytechnique de Montréal où 14 jeunes femmes ont été assassinées, parce qu’elles étaient des femmes.

Depuis ce geste de violence sexiste, tous les 6 décembre, les drapeaux des bâtiments fédéraux sont mis en berne. La campagne de sensibilisation est l’opportunité de réfléchir collectivement au phénomène de la violence faite aux femmes.

Le Comité 12 jours de Sept-Îles est constitué du groupe À la source Sept-Îles, de la Maison des femmes de Sept-Îles, du Centre d’hébergement Tipinuaikan, du Centre Femmes aux 4 Vents et du Calacs Sept-Îles. Ils invitent la population à porter le ruban blanc et à observer une minute de silence pour commémorer ces 14 victimes ainsi que les femmes et filles autochtones disparues ou assassinées afin de prendre des engagements pour enrayer les violences faites aux femmes. Cette année, la distribution de rubans blancs aura lieu le 6 décembre au Provigo et au Cégep de Sept-Îles.

Comme à chaque année, la Ville de Sept-Îles, municipalité alliée contre la violence conjugale depuis 2017, démontre déjà son appui. Au Québec, des centaines d’activités seront animées par des groupes de femmes afin de sensibiliser la population et promouvoir les services de proximité.

Une rencontre avec les groupes membres du Comité des 12 jours est prévue le lundi 6 décembre, dans le hall du Cégep de Sept-Îles à midi. Les organisatrices proposeront la projection du documentaire « Polytechnique, ce qu’il reste du 6 décembre » (produit en 2019).