La Côte-Nord saura charmer les touristes malgré le prix de l’essence

La hausse du prix de l’essence va-t-il avoir un impact sur la saison estivale à Sept-Îles? Pas nécessairement selon le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Paul Lavoie.

Selon lui, les Québécois et Québécoises chercheront la paix cet été, un endroit pour leur permettre de sortir de leur routine, surtout après deux ans de pandémie.  Rien de mieux que l’immensité de la Côte-Nord pour déguster l’été, et ce, malgré le prix de l’essence.

Par contre, le tourisme est une industrie basée sur le déplacement, donc évidemment, la hausse du prix de l’essence pourrait avoir un effet sur certaines personnes, rappelle monsieur Lavoie.

L’expert en tourisme parle également de l’abordabilité de la région qui va jouer dans la balance et attirer des touristes cet été : « Pour le même chalet à Sacré-Cœur, tu vas payer à peu près 200$ la nuit, tu traverses la rivière et tu arrives dans le secteur de Charlevoix, le même chalet va en coûter 400. ».  

Paul Lavoie rappelle que la tendance au plein air et la popularité grandissante de la Côte-Nord favorisera un achalandage touristique cet été dans la région. Il explique que cela fait maintenant deux ans que l’on observe beaucoup plus de touristes que prévu, il ne faut donc pas se fier aux prédictions.

Entrevue avec le directeur général de Tourisme Côte-Nord Paul Lavoie.