«La Côte-Nord veut garder son code vert», pour la Santé publique

Tous les tests des derniers jours ont été négatifs dans la région.

La population doit maintenir son engagement dans le respect des mesures de distanciation sociale pour rester dans le Vert, selon le médecin spécialiste en Santé publique pour la Côte-Nord Richard Fachehoun. Avec la nouvelle approche du gouvernement, vert signifie que la région suit la bonne direction.

Un passage au jaune envoie déjà le message contraire et entraîne les premières mesures pour revenir dans la bonne direction, a expliqué ce mercredi après-midi le Dr Fachehoun. À peine quelques cas dans une région isolée comme la Basse-Côte-Nord risquerait un passage au jaune, laisse entendre le médecin spécialiste, qui rappelle à chaque point de presse du CISSS Côte-Nord l’importante de garder le deux mètres et de porter le masque.

Plusieurs tests de dépistages à la COVID-19 sur la Côte-Nord se sont avérés négatifs au cours des derniers jours. Le bilan demeure de 130 cas confirmés depuis le début de la pandémie, avec 127 guérisons.

Dr Richard Fachehoun a confirmé une intervention de l’équipe du CISSS Côte-Nord pour protéger la population d’Anticosti, à la suite d’un test positif d’un employé de la SÉPAQ qui habite la région de Québec. Le cas n’est pas comptabilisé sur la Côte-Nord, mais toutes les personnes qui ont été en contact ont été isolées et testées.

Dr Richard Fachehoun, médecin spécialiste en santé publique pour la Côte-Nord