La Croisière des Alizés de passage sur la Côte-Nord

Neuf jeunes filles souffrant de troubles du comportement alimentaire ont pu participer à la première sortie sur la Côte-Nord de la Croisière des Alizés à bord du voilier EcoMaris.

Le célèbre voilier était de retour à Sept-Îles ce dimanche avec à son bord 9 jeunes filles déjà nostalgique de la fin de leur aventure. Pendant une semaine, elles ont découvert l’estuaire du Saint-Laurent grâce à l’OBNL Croisière des Alizés associé à l’école de voile EcoMaris et à Horizon, services de santé plein air. 

Le bateau est parti de Sept-Îles avant de rejoindre les îles Mingan – Mélanie Rembert. 

Se retrouver en se connectant avec le fleuve

Les participantes souffraient toutes de troubles alimentaires et sont sur la voie du rétablissement.  Pour elles, c’est l’occasion de relever de nouveaux défis, ajoute Mélanie Rembert, membre du CA de la Croisière des Alizés, qui a participé à l’excursion avec les filles. « Elles ont développé de nouvelles aptitudes qu’elles pourront réutiliser dans leur quotidien comme la communication en équipe, la vie en groupe, la confiance en soi. »

C’était la première fois que la Croisière des Alizés partait sur la Côte-Nord. Habituellement, les excursions, proposées depuis 1 an, se font dans la région de Charlevoix et sont plus courtes. 

Photo Courtoisie

Le bateau école EcoMaris a offert toute l’expédition aux jeunes filles. L’organisme qui possède le voilier depuis 2013 s’est donné comme mission de redonner accès au fleuve Saint-Laurent et au golfe au plus grand nombre. Il participe à des dizaines d’expéditions chaque année, le plus souvent avec une visée sociale, comme la Croisière des Alizés. 

Le capitaine de l’EcoMaris, Lancelot Tremblay insiste sur le travail en équipe pendant ses excursions. 

La Croisière des Alizés était totalement offerte aux participantes grâce aux partenaires et aux généreux donateurs. Pour encourager ce type d’excursion, les volontaires peuvent donner sur le site internet de la Croisière des Alizés