La date du 31 mai devient plus probable pour la levée des contrôles routiers près de Tadoussac

(crédit photo Sûreté du Québec)

La stabilité de la progression de la COVID-19 rend plus probable l’ouverture de la Côte-Nord au-delà des déplacements essentiels le 31 mai. Le Dr Stéphane Trépanier de la Santé publique régionale n’entrevoit plus de prolongement des contrôles routiers près de Tadoussac.

La réouverture des autres régions du Québec depuis le 11 mai rassure la direction Côte-Nord de la Santé publique. Lors d’un point de presse ce jeudi, le Docteur Trépanier a souhaité des mesures pour éviter la transmission du virus dans la région, après le 31 mai. Pour lui, la faible capacité du réseau de la Côte-Nord d’accueillir des gens malades de la COVID-19 même à Sept-Îles et Baie-Comeau justifiait le prolongement de deux semaines des contrôles routiers. Une deuxième vague de contamination après le déconfinement demeure une inquiétude pour le Dr Stéphane Trépanier.

Les citoyens de la Côte-Nord seront invités à ne pas voyager vers les régions les plus touchées. Une hausse du nombre de tests est souhaitée, mais dépend de la capacité de dépistage au Québec. Le CISSS Côte-Nord continue les discussions avec les leaders de la Basse-Côte-Nord, qui restera isolée après le 31 mai.