La députée Gill appuie les travailleurs de l’aluminium, pas l’industrie

Le chef du Bloc Québécois et la députée réélue Marilène Gill ont obtenu l'appui des dirigeants Métallos pour la campagne électorale sur la Côte-Nord.

Marilène Gill prend position pour les travailleurs de l’aluminium et votera contre l’Accord Canada États-Unis Mexique. La députée de Manicouagan est loin de croire que le gouvernement Trudeau a obtenu la meilleure entente dans la négociation avec le gouvernement Trump, comme le prétend l’Association de l’Aluminium du Canada qui représente Alcoa, Alouette et Rio Tinto.

La députée Gill est heureuse de la conclusion de l’accord de libre-échange pour l’acier, mais craint que le Mexique importe l’aluminium en Chine pour fabriquer des pièces automobiles en Amérique du Nord. La députée du Bloc Québécois veut une meilleure protection pour les travailleurs de l’aluminium sur la Côte-Nord.

Marilène Gill députée Bloc Québécois Manicouagan

Le syndicat des Métallos a exprimé hier à Alma des inquiétudes comparables à celles de la députée de la Côte-Nord. Les travailleurs craignent de voir l’aluminium québécois sortir grand perdant du nouvel accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique.

Entrevue avec la députée Marilène Gill