La députée Gill doute de l’utilité de la visite de Justin Trudeau à Sept-Îles-Maliotenam

Marilène Gill députée du Bloc Québécois sur la Côte-Nord (photo Courtoisie)

Le premier ministre Justin Trudeau n’a pas invité la députée de la Côte-Nord à l’accompagner lors de son passage à Aluminerie Alouette, au Cégep de Sept-Îles et à Maliotenam pour une rencontre avec les chefs Innus le 20 mai. Marilène Gill a eu l’impression d’une visite électorale en retard du chef libérale, qui n’avait pas d’argent neuf à annoncer.

La députée de Manicouagan a livré son bilan à Ottawa ce midi de la dernière session parlementaire. Marilène Gill estime que ses interventions auprès du conseil des pêches ont été utiles à l’industrie.

Elle est aussi intervenue auprès de quelques ministres pour une réforme de l’assurance-emploi, concernant la crise des passeports et pour défendre les fonds de retraite lors de faillite.

Entrevue avec Marilène Gill députée bloquiste de Manicouagan

Porte-parole du Bloc Québécois pour les Affaires autochtones, Marilène Gill croit que les chefs Innus font un bon travail de lobbying auprès du gouvernement libéral. Tant mieux si la communauté d’Uashat mak Maliotenam obtient du financement fédéral pour des projets structurants.