La députée Gill est fière du bilan du Bloc Québécois pour les régions

Marilèene Gill, de Manicouagan (photo: courtoisie)

La session parlementaire qui prend fin ce mercredi à la Chambre des communes a permis au Bloc Québécois de faire des gains appréciables, selon la députée de Manicouagan. En attendant la prochaine élection, Marilène Gill espère positionner son projet de loi pour protéger les retraités lors d’une faillite et obtenir des droits de pêche récréative sur les battures.

L’idée de la députée de la Côte-Nord de modifier la Loi sur les pêches pour permettre la capture d’espèces comme le homard sur les battures à marée basse obtient beaucoup d’appuis même en dehors du Québec. Des gens du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse se demandent comment voter pour le Bloc Québécois, prétend Marilène Gill. Elle constate que le Québec avance grâce au Bloc.

Entrevue avec Marilène Gill, députée de Manicouagan

Le projet de loi C-253 déposé par la députée de Manicouagan à l’invitation du syndicat des Métallos lors de la faillite de Cliffs Mines Wabush obtient aussi des appuis hors Québec et reviendra au menu du parlement fédéral à l’automne, si le premier ministre Trudeau ne déclenche pas d’élections.