La députée Gill veut de l’aide pour les pêcheurs qui se lancent dans une saison difficile

Deux grandes inquiétudes perdurent dans l’industrie de la pêche de la Côte-Nord: les risques de contagion au coronavirus et l’effondrement des marchés de la crevette, du crabe et du homard. La députée Marilène Gill réclame une adaptation des programmes gouvernementaux de la pandémie.

La majorité des crevettiers retardent leur saison en attendant de meilleurs prix. Les crabiers de la Basse-Côte-Nord sont autorisés à prendre la mer aujourd’hui, mais hésitent. Le marché du homard principalement vendu en restaurant n’est pas au rendez-vous. La députée de Manicouagan a discuté de la situation vendredi avec la ministre des Pêches et des Océans. Elle croit que toutes les entreprises de pêche et de transformation de produits marins opéreront à perte en 2020.

Marilène Gill, députée de Manicouagan

La députée Marilène Gill espère une annonce du gouvernement fédéral dans les prochains jours pour soutenir l’industrie de la pêche.

Entrevue avec la députée Marilène Gill, critique du Bloc Québécois dans le domaine des pêcheries