La députée Lorraine Richard demande au président du CISSS Côte-Nord Denis Miousse «de défendre son monde»

La députée Lorraine Richard au centre de la présidente du syndicat regroupant les infirmières, les infirmières auxiliaires et les inhalothérapeutes du CISS Côte-Nord Nathalie Savard et la porte-parole Côte-Nord du syndicat des professionnelles APTS Maude Frechette

Exaspérée par la mauvaise qualité des soins à l’urgence de Sept-Îles, la députée de Duplessis invite le président septilien du conseil d’administration Denis Miousse à «défendre son monde». Elle a l’impression que les nombreux PDG qui se sont succédés en 10 ans au CISSS Côte-Nord ne défendent pas la région.

Lorraine Richard nous a informé hier qu’une rumeur circule sur l’intention de Denis Miousse de se porter candidat de la CAQ à l’élection d’octobre dans le comté de Duplessis. Il aura à défendre le bilan catastrophique de gestion du CISSS Côte-Nord depuis qu’il en est président, déclare la députée péquiste, qui a annoncé qu’elle ne sollicitera pas d’autres mandats après 20 ans comme députée de Duplessis.

Madame Richard prévoit militer pour des améliorations à l’urgence de Sept-Îles, même lorsqu’elle redeviendra simple citoyenne.

Extrait: Lorraine Richard, députée de Duplessis

Autre texte et entrevue : Des aînés sont maltraités à l’urgence de l’Hôpital de Sept-Îles, selon la députée et les syndicats

Questionné ce matin, le président du C.A. du CISSS Côte-Nord, Denis Miousse refuse de commenter la sortie d’hier de Lorraine Richard et de deux porte-paroles syndicales. Il nie complètement la rumeur voulant qu’il évalue la possibilité d’être candidat de la CAQ.