La fin de la pêche au saumon bouleverse les Innus, qui acceptent une décision réfléchie

Les dirigeants du conseil ITUM dont Kenny Régis et Chef Mike McKenzie ont écouté la population et la rivière.

C’est la rivière qui a parlé. Les Innus l’écoutent. La pêche communautaire n’a permis la récolte que de 30 saumons en 2021. La rivière nous parle comme ça depuis quelques années, remarque le conseiller responsable de la protection du saumon à Uashat mak Mani-utenam Kenny Régis.

Il qualifie d’historique, mais aussi de collective la décision annoncé vendredi par ITUM pour l’arrêt de la pêche avec des filets pour 2022, après 8000 ans. La consultation autour du nouveau code de pêche s’est effectuée sur 2 ans. Le rapport final sera déposé en mai. Le conseil de bande demande la remise à l’eau d’utshashumek, le saumon.

La réflexion va se poursuivre en mai et juin pendant la campagne électorale au conseil des Innus ITUM. Le conseiller Kenny Régis croit que c’est lorsqu’il navigue en mer que le saumon décline et non dans les rivières de la Côte-Nord. Il blâme les chalutiers.

Entrevue avec le conseiller responsable du saumon chez ITUM Kenny Régis

Le conseiller Kenny Régis précise que le mot braconnage n’existe pas en langue Innue-aimun. «Nous nous devons de faire une sensibilisation. Les Innus sont inquiets et acceptent la décision.»

Lire aussi: ITUM met fin à la pêche au filet sur la rivière Moisie