La météo est encourageante pour les bleuets

L’hiver et le printemps ont été propices au développement du bleuet sur la Côte-Nord. La Financière agricole du Québec livre un bilan de mi-saison positif pour les cultures agricoles de la région. 

Tous les voyants sont au vert pour les bleuets. L’abondance de neige cet hiver a permis de bien les couvrir et de les protéger. Le printemps n’a pas connu de gel tardif lorsque les arbustes étaient en fleurs. Pour Virginie Simard, Directrice territoriale chez La Financière agricole du Québec « tout semble bien aller dans les bleuetières ». 

Les conditions climatiques du mois de juin et du début du mois de juillet sont aussi favorables avec une alternance de précipitations abondantes et de périodes d’ensoleillement. 

Juin a été moins propice pour les semis

« Le printemps avait bien démarré, mais le mois de juin a été très pluvieux ce qui a rendu difficile de trouver des moments pour rentrer dans les champs ». La directrice territoriale explique que c’est quand même beaucoup mieux que l’an passé et que les plus petites superficies ont pu semer dans les temps. 

« Pour l’instant il n’est rien arrivé de catastrophique qui nous a demandé de faire des indemnisations à des producteurs, mais la saison n’est pas finie. » 

Du foin en abondance

La fauche de foin est finalisée partout. Elle a été retardée par la pluie mais c’est une bonne chose pour la quantité récoltée bien que le foin va mettre du temps pour devenir sec : « pour ceux qui le vendent et qui ne l’utilisent pas forcément pour leurs bêtes, le marché sera moins intéressant cette année car la récolte a été abondante partout. »