La météo spéciale du printemps sur la Côte-Nord n’a pas nui aux bleuets

La récolte s'annonce aussi bonne que l'an dernier à la bleuetière de Gallix (photo archive Facebook Bleu Nord)

Un printemps hâtif, puis le retour du froid, une semaine sans précipitation, suivi de huit jours de pluie. La météo spéciale a entraîné trois floraisons dans les champs de bleuets de Gallix cette année. Le résultat est intéressant! Il y a plein de petits bleuets verts qui ne demandent qu’à grandir.

La mise en fruit s’est faite par étape, témoigne le propriétaire de la Bleuetière Bleu Nord Denis Picard. Les bourgeons sont arrivés plus tôt, mais le froid a retardé l’ouverture des fleurs. La nature a trouvé son chemin jusqu’aux fruits qui ne demandent que l’alternance de soleil et de pluie jusqu’à la fin août, affirmait Denis Picard en inspectant ses champs à Gallix hier.

Ce dernier vise une diversification de la production bioalimentaire sur la Côte-Nord.

Entrevue ave Denis Picard producteur de bleuets

Le mouvement pour une diversité arrivera au nord du 50e parallèle avec l’augmentation du nombre d’agriculteurs, croit Denis Picard.

Lire aussi : Denis Picard fonde un marché fermier à Gallix