La pandémie a des côtés positifs pour l’espoir olympique de Sept-Îles Étienne Briand

Étienne Briand devra devancer au classement international Antoine Valois-Fortier pour se tailler une place au sein de la délégation olympique.

La pandémie permet à l’espoir olympique de Sept-Îles Étienne Briand de récupérer d’une blessure et de s’entraîner en vue d’une reprise. Le report des Jeux olympiques d’un an lui donne une chance de rejoindre son rival Antoine Valois-Fortier. Un seul des deux Québécois obtiendra un passeport pour les Jeux de Tokyo 2021.

Le judoka de Sept-Îles se classe toujours parmi les 20 meilleurs au monde dans sa catégorie des moins de 81 kilos et Antoine Valois-Fortier dans le Top 10. Étienne Briand avoue que le report des Jeux lui fournit une opportunité. Depuis quelques années, il parcourt le monde en compétition, toujours comme représentant de l’Académie de judo de Sept-Îles.

Confiné à Montréal, Étienne Briand sera au sommet de sa forme l’an prochain à 27 ans. Le Journal de Montréal lui a remis la semaine dernière une bourse sport-étude de 10 000$.

Étienne Briand, judoka Académie de judo Sept-Îles