La problématique de vitesse refait surface à Ferland

La problématique est surtout observée dans les zones où la présence d'enfants est plus importante (Photo Benjamin Ducornait - Macotenord.com)

Plusieurs citoyens du parc de maison mobile de Sept-Îles se sont plaints de la vitesse excessive de certains automobilistes dans les rues de Ferland lors d’une rencontre citoyenne avec la conseillère municipale du district, Guylaine Lejeune. 

La vitesse, pourtant abaissée à 40 km/h dans le secteur du Parc Ferland depuis quelques années, ne semble pas être respectée par certains habitants du secteur. 

Après sa rencontre avec les citoyens, la conseillère Guylaine Lejeune a tenu à rappeler lors de la séance du conseil municipal du lundi 14 novembre que la vitesse maximale est de 40 km/h dans tout le parc et de 30 km/h dans la zone scolaire : « c’est la problématique majeure qu’on a reçue de la part des citoyens. Les gens sont fâchés de voir le comportement de leurs voisins.»

Elle a mentionné aux citoyens qui subissent ces comportements, l’importance de les dénoncer. « Les citoyens se plaignent mais nous on les incite à aller dénoncer, même si on ne veut pas de chicane de voisins. »

Pas de ralentisseurs dans les plans.

La Ville ne prévoit pas de mettre en place des ralentisseurs ou des dos-d’ânes.  «C’est le comportement humain le problème. Même des ralentisseurs n’empêcheront pas de faire de la vitesse à celui qui a envie d’en faire», a affirmé le maire Steeve Beaupré.

Il a toutefois ajouté que la Ville faisait régulièrement des demandes auprès de la Sûreté du Québec pour qu’il y ait de la surveillance et des amendes de distribuées.