La remise à l’eau des saumons semble efficace, conclut le ministère de la Faune

La mise en place de mesures de conservation comme la remise à l'eau, n'a pas empêché une hausse de 5% de la fréquentation par les pêcheurs. (photo Facebook APRM)

Le plan de gestion du saumon Atlantique mis en place à partir de 2016 dans les rivières du Québec est efficace jusqu’à maintenant, conclut me ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs dans un bilan des cinq premières années publié récemment. La fréquentation par les pêcheurs a augmenté de 5%, malgré la remise à l’eau des grands saumons.

Un sondage du MFFP indique que les organismes gestionnaires du territoire faunique sont satisfaits à 83% du plan de gestion rivière par rivière. La pratique de la remise à l’eau est venue graduellement sur la Côte-Nord. En 2020, 69% des saumons pêchés ont été remis à l’eau.

«Le plan de gestion a permis de concilier la conservation de la ressource en diminuant de 52% la récolte de grands saumons par la mise en valeur durable de l’espèce, en augmentant la fréquentation», lit-on dans le rapport. Le retour en montaison des premières cohortes de saumon issu des mesures mises en place en 2016 a été observé en 2021.

Les biologistes signataires du rapport du ministère de la Faune rappellent que ce sont des menaces hors de contrôle qui pèsent sur les populations de saumon, comme l’importante mortalité en mer et les changements climatiques.