La réserve navale de Sept-Îles accueille un navire de la Défense nationale, le NCSM Max Bernays

Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Max Bernays (Photo Facebook Marine royale canadienne)

Un navire de la Défense nationale des Forces armées canadiennes séjournera quelques jours à Sept-Îles. Le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Max Bernays est attendu au quai des croisières du Port de Sept-Îles mercredi.

C’est la première fois que nous recevrons à Sept-Îles un navire de la classe Harry DeWolf, certifie le Capitaine de corvette Martin Boulay.

Il affirme que « c’est toujours un honneur de recevoir les navires de la Marine royale. Comme à chaque visite, nous allons faire connaître notre ville aux marins, pour qu’ils repartent avec de bons souvenirs, nous allons les accueillir comme les Nord-Côtiers savent si bien le faire » de dire le commandant du NCSM Jolliet basé à Sept-Îles.

Le navire fait 103 mètres de long sur 19 mètres de largeur, avec la capacité d’un équipage de 85 personnes. Pour des raisons opérationnelles, il n’y aura pas de visite du navire pour le public. Cependant, la population est invitée à venir le voir sur le quai, en respectant les barrières en place.

Navire de guerre

La classe Harry DeWolf regroupe des navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique. Ils améliorent la capacité de la Marine royale canadienne d’affirmer la souveraineté du Canada dans les eaux côtières canadiennes, en plus d’appuyer les opérations internationales. Le NCSM Max Bernays est le troisième navire de la classe Harry DeWolf (sur les six prévus).

Le navire porte le nom de Max Bernays, un premier maître sur le NCSM Assiniboine lors de la Deuxième Guerre mondiale. Il fut reconnu pour ses actions héroïques lors d’une bataille contre le sous-marin U-210, ce qui lui mérita la Médaille pour actes insignes de bravoure.