La science et une meilleure gestion des engins de pêche sauveront des baleines, selon le fédéral

La technologie et les sciences sont très présentes dans l'industrie de la pêche et les opérations de récupération d'engins fantômes (Crédit photo: MPO)

Le gouvernement du Canada annonce de nouveaux investissements dans des initiatives scientifiques pour soutenir les efforts de protection des baleines. Il a aussi dévoilé le bilan de l’opération Engins fantômes.

Le ministre des Pêches et de la Garde côtière canadienne, Jonathan Wilkinson, ainsi que le député de Matane, Rémi Massé, ont annoncé mercredi, à Mont-Joli, des fonds de 3M$ pour 12 projets de recherche visant la protection des mammifères marins.

Le ministre souhaite l’invention de nouvelles technologies pour détecter les baleines en temps quasi réel, comme une caméra infrarouge, pour ensuite fermer des zones de pêche ou réduire la navigation.

Opération Engins fantômes

En attendant, le gouvernement libéral qualifie de succès l’opération Engins fantômes de trois jours, ayant permis de retirer de l’eau 101 pièges et neuf kilomètres de corde dans le golfe Saint-Laurent.

Les empêtrements avec des engins de pêche et les collisions avec des navires constituent la principale cause de décès d’espèces comme la baleine noire menacée de disparition.