La SFP Pointe-Noire planifie les prochaines phases d’investissement

La SFP Pointe-Noire est un joueur important de l'industrie du fer dans la baie de Sept-Îles (photo courtoisie SFPPN))

La Société Ferroviaire et Portuaire de Pointe-Noire complète deux phases de travaux totalisant plus de 300 millions de dollars et planifie ses prochains investissements en partenariat avec l’industrie du fer. Elle lance un appel aux promoteurs de projets miniers.

Les récentes améliorations permettent d’augmenter la capacité de manutention à plus de 20 millions de tonnes de minerai de fer par année à Pointe-Noire dans la baie de Sept-Îles. La SFP veut maintenant connaître toutes les opportunités d’affaires des prochaines années pour rédiger son plan de développement stratégique.

L’ancienne usine de boulette de fer de Cliffs Mines Wabush maintenant propriété de la SFPPN reste disponible, mais très désuète depuis sa fermeture en 2013. La Société mise plutôt sur les 5 km carrés de terrain disponible au développement industriel pour des projets de transformation.

L’appel d’intérêt s’adresse à l’industrie du fer, mais la SFP ne ferme pas la porte à d’autres opportunités, comme une usine d’hydrogène, précise le directeur des affaires à la SFP Pointe-Noire, Gabriel Striganuk.

Entrevue avec Gabriel Striganuk, directeur des relations commerciales et du développement des affaires chez SFP Pointe-Noire