La situation du transport aérien inquiète à Anticosti et en Minganie

Le préfet de la Minganie n’a pas encore de garantie que le tarif de 500$ pour un billet d’avion annoncé par Québec s’applique aux vols à Havre-Saint-Pierre. Luc Noël constate que le transport aérien est plus inadéquat que jamais, surtout à l’île Anticosti où il constitue un service essentiel.

Tous les déplacements se feront à grands frais pour les gens vivant à l’est de Sept-Îles. Le prix de l’essence s’élève à 2,18 à Havre-Saint-Pierre et 2,75 à Anticosti actuellement.

Les insulaires déplorent le peu de stabilité de la desserte aérienne par Air Liaison. Le préfet de la Minganie interpelle le ministère des Transports qui subventionne le transporteur, pour rétablir un service adéquat.

Entrevue avec Luc Noël préfet de la MRC Minganie

Luc Noël croit encore que le projet de coopérative de transport aérien TREQ constitue la meilleure option pour la Côte-Nord. Peu de compagnies aériennes offrent des vols réguliers en Minganie. L’avenir de l’aéroport de Havre-Saint-Pierre est compromis, après la fin du chantier d’Hydro-Québec sur la rivière Romaine.