La Société des traversiers conclut une entente avec un syndicat sur trois

La traverse de Tadoussac (Crédit photo: Société des traversiers du Québec)

La Société des traversiers du Québec a conclu aujourd’hui une entente de principe avec le syndicat Unifor qui représente les employés non brevetés de la traverse Tadoussac–Baie-Sainte-Catherine. La STQ tend la main à la CSN et aux Métallos qui négocient pour d’autres groupes de travailleurs des traversiers du Québec.

L’entente conclue dans les dernières heures a été acceptée par l’exécutif syndical et devra être approuvée par les membres. La STQ affirme qu’elle a écouté les revendications légitimes des syndiqués et trouvé des solutions pour rendre leurs conditions de travail plus attrayantes en respectant la capacité de payer des Québécois.

«Les deux parties ont travaillé en toute bonne foi pour éviter que les clients soient affectés par des moyens de pression. Il s’agit donc d’une excellente nouvelle pour la Société, ses clients et ses employés», s’est réjoui le président-directeur général Stéphane Lafaut.

Les avis de grève déposés par la CSN et les Métallos pour la fin de semaine de la fête du Travail demeurent en vigueur. Des rencontres de négociation avec un conciliateur sont prévues. 

«Nous tendons la main à ces deux syndicats afin de trouver, des solutions qui nous permettront d’éviter d’autres grèves et leurs impacts sur les Québécois. La STQ est confiante dʼen arriver à une solution négociée juste et équitable avec tous ses employés», a commenté Stéphane Lafaut.