La SQ et la SPUM forment une équipe mixte pour enquêter sur le crime organisé

Le lieutenant Capitaine Ghislain Cossette en charge de la lutte à la criminalité pour l’Est du Québec à la SQ et le chef des enquêtes à la SPUM Guy Olivier réunis lors d’un point de presse dans les bureaux de la MRC Sept-Rivières. (Photo Jean St-Pierre, Macotenord.com)

La Sûreté du Québec et la Sécurité publique de Uashat mak Maliotenam créent une escouade mixte permanente de 5 policiers enquêteurs pour lutter contre le crime organisé. Les deux corps policiers ont réalisé des opérations conjointes dans le passé, mais pensent que la création d’une équipe permanente sera plus efficace pour réduire le trafic de drogue, la prostitution et les délits avec armes à feu.

Le relationniste de la SQ Hugues Beaulieu précise qu’il s’agit d’ajout d’effectifs. Le crime organisé n’a pas de frontière. L’intervention policière n’en aura pas non plus, déclare-t-il.

La SQ continue d’enquêter sur le conflit entre différents groupes criminalisés qui cherchent à prendre le contrôle des lucratives activités de trafic et de prostitution dans la région de Sept-Îles. La nouvelle équipe mixte en opération depuis ce mardi matin, sera appelée à contribuer, affirme son porte-parole Hugues Beaulieu.

Entrevue avec Hugues Beaulieu relationniste Équipe Mixte SQ-SPUM Guy Olivier chef enquêteur SPUM

La SPUM entretient aussi des communications et réalise à l’occasion des opérations conjointes avec les autres corps policiers autochtones de la Côte-Nord. Le chef enquêteur Guy Olivier est convaincu que le travail va être plus efficace avec l’équipe mixte.

Elle est constituée de trois policiers-enquêteurs de la SQ expérimentés qui œuvraient au poste de Sept-Rivières et deux enquêteurs de la SPUM. Le public peut transmettre de l’information en toute confidentialité aux deux corps policiers.

1 Rétrolien / Ping

  1. Des fausses rumeurs d'agression armée au parc Ferland

Les commentaires sont fermés.