La Ville de Sept-Îles en faveur d’une coop pour sauver le transport aérien en région

Le maire de Sept-Îles Réjean Porlier

La ville de Sept-Îles a déposé un mémoire dans le cadre des consultations concernant l’avenir du transport aérien en région au Québec afin de repenser le  modèle d’affaires qui prévaut dans l’industrie.

Le modèle actuel basé sur l’entreprise privée et la loi du marché doit céder la place à une structure novatrice basée sur l’économie sociale, telle qu’une coopérative selon le maire Réjan Porlier.

Ce dernier croit d’ailleurs que le projet de la coop TREQ actuellement en démarchage serait une option gagnante à long terme pour la région.

Le maire insiste sur l’importance de profiter de la situation actuelle pour changer les façons de faire en place qui autrement, affirme-t-il, risquent de mener aux mêmes résultats, soit des billets d’avion trop dispendieux pour la population.  

Dans son mémoire, la Ville réitère la nécessité d’avoir un accès à une desserte aérienne à prix raisonnable pour soutenir la croissance démographique et l’économie de la Côte-Nord.