La Ville de Sept-Îles renforce son plan de protection de sa source d’eau potable

Le lac des Rapides, source d'eau potable de la Ville de Sept-Îles

Sept-Îles poursuit la mise en œuvre du plan de gestion du lac des Rapides, qui approvisionne son usine d’eau potable. Le conseil municipal a réitéré hier la volonté municipale de préserver la qualité et la pérennité de sa source par un Plan de protection et de conservation.

Ainsi, une mise à jour du plan de gestion de 2015, a été déposée au conseil. Celle-ci précise les actions en cours ou à entreprendre d’ici 2025 avec la mise en place d’un plan d’assainissement pour les installations riveraines, la gestion des mesures d’urgence, la protection de la prise d’eau potable et le suivi de la qualité de l’eau du lac et de ses tributaires.

Pour le maire de Sept-Îles Steeve Beaupré, «au-delà de ses nombreuses obligations réglementaires, la Ville a tout avantage à continuer à être proactive au lac des Rapides avec la mise en œuvre d’actions visant à le protéger.»  

Prévenir, sans rien interdire

Une modification a été apportée au règlement de zonage afin d’éliminer toute possibilité de nouvelle activité industrielle en bordure de la baie Duclos. «L’idée, ce n’est pas d’interdire l’activité à proximité du lac, mais plutôt d’identifier les principaux facteurs de risque et d’intervenir quand c’est possible pour en atténuer les effets», explique le maire.

Le plan de gestion prévoit la mise aux normes des installations septiques des propriétaires de chalets. La fréquentation du lac par les bateaux à moteur sera aussi documentée. La Ville s’engage à poursuivre ses campagnes d’échantillonnage et à suivre l’évolution de l’état de santé du lac des Rapides.

Le plan de gestion et les études diagnostiques réalisées ces dernières années par l’OBV Duplessis sont disponibles dans la section Environnement du site Internet de la Ville de Sept-Îles (septiles.ca).