L’accident d’avion de février 2018 à Havre-Saint-Pierre fait réfléchir

L'avion a terminé l’atterrissage dans un banc de neige 220 pieds après la fin de la piste. (Photo BST)

Le Bureau de la sécurité dans les transports du Canada émet deux recommandations dans son rapport publié ce jeudi matin à la suite de l’accident survenu en bout de piste à l’aéroport de Havre-Saint-Pierre en février 2018. Il demande de simplifier la procédure d’atterrissage lorsque la visibilité est très faible.

L’appareil de type Beechcraft de la compagnie Strait Air effectuait un vol nolisé Québec-Sept-Îles-Havre-Saint-Pierre avec deux pilotes et six passagers. L’atterrissage par des conditions difficiles s’est terminé dans un banc de neige 220 pieds après la fin de la piste. La visibilité limitée est en cause.

Le BST constate de meilleures pratiques ailleurs dans le monde dans de telles conditions et adresse deux recommandations spécifiques pour améliorer la façon de faire dans les aérodromes canadiens.