L’année 2021 s’annonce aussi intéressante pour le Port de Sept-Îles

Le Pacific South en chargement au quai multiusager de Pointe-Noire du Port de Sept-Îles (photo Port Sept-Îles)

Après avoir dépassé les 33 millions de tonnes de marchandises expédiées en 2020, un sommet depuis 1974, le Port de Sept-Îles s’attend à une autre bonne année à venir. Le prix du fer de haute pureté continue de grimper depuis le début de 2021.

Les volumes manutentionnés au Port de Sept-Îles ont aussi évolué grâce à une augmentation de près de 16% de la production en 2020 à l’Aluminerie Alouette.

La hausse des exportations de fer est associée à trois partenaires privés, Tacora qui exploite la mine Scully, Champion Iron à la mine du lac Bloom et Rio Tinto IOC. Le fer représente 92% du tonnage manutentionné au Port de Sept-Îles.

Le PDG Pierre D. Gagnon anticipe de bons résultats pour la prochaine année également.

Entrevue avec le Président et directeur général du Port de Sept-Îles Pierre D. Gagnon

Actuellement, 50% du minerai de fer qui quitte le Port de Sept-Îles s’en va en Chine et au Japon. Le fer de haute pureté de la fosse du Labrador se vend 171$ US la tonne en Asie, en hausse de 20$ depuis le début de l’année.