L’annulation de la construction du Pavillon Ginette Simard a nui au bénévolat au Parc Ferland

Guylaine Lejeune conseillère municipale et Ian Roussel du Chantier Jeunesse Loisir

La COVID et le report à une date indéterminée du projet de construction d’un centre communautaire rendant hommage à Sœur Ginette, ont eu un impact négatif sur l’implication bénévole au Chantier jeunesse loisir du Parc Ferland, explique Ian Roussel. Dernier administrateur en poste à l’assemblée générale de samedi dernier, il se réjouit de voir arriver un peu de relève.

Lire aussi : Des bénévoles répondent à l’appel pour la relance du Chantier jeunesse loisir du Parc Ferland

La Ville de Sept-Îles a tenté à plusieurs reprises de trouver un entrepreneur pour un projet évalué autour de 500 000$. À chaque fois, le plus bas soumissionnaire proposait de réaliser les travaux pour plus d’un million. La ville a fait tous les efforts possibles, avant de tabletter le projet de Pavillon Ginette Simard, défend la conseillère du district Ferland Guylaine Lejeune.

Ian Roussel et Guylaine Lejeune

La pandémie a aussi eu un effet démotivant sur les bénévoles qui proposaient des activités pour les jeunes de 6 à 12 ans à l’école Bois-Joli en 2019. L’arrivée de quatre nouveaux administrateurs va permettre un redémarrage en modernisant la programme à la suite d’un sondage auprès des jeunes du parc de maisons mobiles, se réjouissent Ian Roussel et Guylaine Lejeune.

Extrait Guylaine Lejeune

Le nouveau conseil d’administration juge que les locaux fournis par l’école Bois-Joli répondent encore plutôt bien pour l’organisation de diverses activités. «Le ukulélé est à la mode cette année, nous allons partir un atelier d’initiation à la musique», annonce Ian Roussel.

Entrevue avec Ian Roussel et Guylaine Lejeune du conseil administration du Chantier jeunesse loisir du Parc Ferland