L’arrêt de la pulvérisation contre la tordeuse de bourgeons choque le maire de Port-Cartier

La forêt de la Côte-Nord est la plus touchée au Québec par la tordeuse de bourgeons de l’épinette.

La Sopfim aura besoin de bons arguments pour expliquer au maire de Port-Cartier l’annulation de la pulvérisation aérienne 2020 d’insecticide pour contrôler la tordeuse de bourgeons de l’épinette, alors que l’on opère des mines et des usines sur la Côte-Nord. Alain Thibault est choqué de la décision.

Il s’associe à son collègue Yves Montigny de Baie-Comeau pour mobiliser les élus de la région afin d’écrire au ministre de la Forêt, de la Faune et des Parcs. L’industrie forestière de la Manicouagan et des Sept-Rivières est menacée, selon le maire et préfet Alain Thibault.

Alain Thibault, maire de Port-Cartier et préfet MRC des Sept-Rivières

Le préfet de la MRC des Sept-Rivières Alain Thibault va profiter de sa rencontre ce vendredi avec le ministre responsable de la Côte-Nord Jonatan Julien pour lui demander d’intervenir auprès de la société d’État, qui selon lui n’a pas cherché de solutions pour procéder à ses activités pendant la pandémie.